Dosage mortier

Tout comme le béton ou l’enduit chaux finition, le mortier fait partie des matériaux de construction très utilisés dans d’innombrables travaux maçonnerie. Il se compose généralement de ciment sable et d’eau. On peut en faire usage dans de multiples projets à savoir le montage des briques ou parpaings, la fabrication d’un mur ou le comblement des interstices entre les éléments de construction.

Ce n’est pas tout, de plus en plus de personnes s’en servent pour maçonner des pierres. Il en existe plusieurs catégories de mortier. Pour ce dernier projet, il vous faut du mortier bâtard ou mortier chaux. Si vous comptez réaliser des enduits de façade, privilégiez le ciment chaux. À l’instar du béton prêt à l’emploi, on rencontre aussi sur le marché du mortier prêt emploi.

Quelle que soit l’utilisation que vous prévoyez d’en faire, le dosage mortier ne doit pas être pris à la légère. Pour aller plus loin sur le sujet, on vous invite à prendre votre temps et à consulter cet article.

Quel est le dosage mortier recommandé pour des travaux de maçonnerie extérieure ?

Que vous comptiez coller du carrelage, finir les surfaces, revêtir les murs ou niveler un sol de béton, l’usage d’un mortier s’impose. Qu’il s’agisse du mortier chaux, mortier bâtard, mortier ciment ou mortier prêt emploi, ce matériau joue un rôle majeur dans d’innombrables projets de construction.

Pour procéder à sa composition, il est important de bien respecter le dosage mortier. En moyenne, il est impératif de mélanger quatre volumes sable pour un volume ciment. En ce qui concerne la quantité d’eau, cela dépend surtout de l’utilisation prévue. Pour un enduit par exemple, faites usage d’un 3/4 de volume eau. Quant à un mortier d’assemblage, il vous faut ½ de volume eau.

Au cours du mélange, vous avez la possibilité d’ajouter des additifs. Si vous souhaitez que le mortier-ciment soit exploitable dans plusieurs jours, choisissez un retardateur de prise. Pour qu’il reste plus maniable même si vous n’utilisez que peu d’eau, n’oubliez pas de le mélanger avec des plastifiants.

Un accélérateur est aussi pratique pour le mortier tolère sans problème les basses températures. Et pour accentuer le côté esthétique, n’hésitez pas à vous servir des colorants. Cet additif permet un effet décoratif intéressant.

Afin de réaliser le mélange, vous pouvez l’effectuer à la main. Mais lorsque vous avez besoin d’une quantité importante de mortier, l’usage d’une bétonnière vous aide à gagner beaucoup du temps. En plus, elle est parfaite pour mélanger efficacement le ciment volumes sable volume eau.

Comment calculer le dosage mortier nécessaire pour monter un mur en parpaings ?

Beaucoup de gens utilisent le mortier pour faire tenir les rangs de parpaing fermement et durablement. Afin d’obtenir de meilleurs résultats, il est exigé de respecter le bon dosage ciment et de sable litres eau. En général, cette information est affichée sur le sac ciment.

Si vous avez l’habitude d’utiliser la référence en pelle, vous pouvez mélanger un sac ciment de 35 kg pour 28 à 30 pelles de sable. D’autres personnes trouvent que ce dosage paraisse un peu confus. Elles peuvent à cet effet se fier à celui de seau. Rappelons que 3 pelles correspondent à 10 litres. Vous pouvez donc vous servir d’un sac ciment de 35 kg pour 10 seaux de sable.

Même si vous avez bien suivi le bon dosage ciment chaux sable volume eau, assurez-vous d’obtenir une consistance convenable. Pour ce faire, le mortier ne doit pas être trop sec, gras ou maigre. Si votre mortier vous semble assez sec, le volume eau est ainsi insuffisant. Pour le corriger, vous n’avez qu’à rajouter un peu d’eau.

Pour un mortier gras, il est vrai qu’il n’a aucun impact sur le montage du mur en parpaing. Comme il est la suite d’un dosage ciment trop fort, cela fait grimper votre budget. Et lorsque le sable volume est en excès, on parle d’un mortier maigre. Pour qu’il ne nuise pas à la résistance, il faut utiliser un liant eau litre adapté.

Existe-t-il un dosage mortier spécifique pour la pose de carrelage ?

Quand vous prévoyez de poser du carrelage, la préparation du support doit être réalisée dans les règles de l’art. Vous devez en ce sens faire une chape. Cette dernière n’est autre qu’une couche de mortier formant une zone amortissante pour empêcher le craquèlement des carreaux. Dans le cas où le support d’origine présente des problèmes de pente ou de planéité, elle sert également à le corriger.

Pour que le dosage mortier soit impeccable, vous pouvez utiliser 1 m3 de sable, 15 litres eau, 150 kg de ciment pour obtenir 150 litres de mortier. Comme tout type mortier, vous pouvez le faire à la main ou à l’aide d’une bétonnière.

À part une chape pour carrelage, un mortier colle est aussi utilisé pour fixer ou plaquer du carrelage. En général, cette préparation est disponible sous forme de poudre dans les magasins de bricolage. Vous la mélangez avec un volume eau approprié et vous obtenez une substance pâteuse offrant une meilleure adhérence.  

Comme tout mortier, elle est composée d’un bon volume ciment volumes sable litres eau convenable. Elle se singularise par l’ajout d’un adjuvant de fixation. On peut la classer dans la catégorie de mortier prêt emploi.

Peut-on ajuster le dosage mortier pour augmenter sa résistance au gel ?

Bien que vous ayez respecté le dosage ciment chaux sable liant eau, le mortier est incapable de supporter les effets de l’hiver. Le gel est un élément contribuant à sa dégradation rapide. Ce matériau de construction peut devenir friable. Pour assurer sa résistance, il n’y a rien de mieux que de faire usage d’un adjuvant prévu pour cet effet.

Polyvalent, ce produit convient non seulement au mortier, mais aussi au béton. Son utilisation s’impose une fois que la température sur le chantier baisse d’un coup à l’inférieur de 10 °C. Il est également recommandé d’en faire usage en cas de menaces de gelées nocturnes.

Peu importe le dosage mortier, ce produit chimique assure sa résistance aussi bien au gel qu’aux autres intempéries. Il ne provoque aucun effet secondaire y compris l’efflorescence. En un mot, l’adjuvant prolonge la durée de vie et les performances des mortiers.

Quelles sont les conséquences d’un dosage mortier incorrect sur la durabilité de la construction ?

Comme souligné dans les paragraphes précédents, il ne faut pas choisir au hasard les litres eau ciment seaux sable litre liant lors de la réalisation d’un mortier. Le dosage de chaque composant doit être bien étudié assurant la qualité du matériau.

Si le dosage du sable volume eau ne correspond pas au liant ciment chaux, on ne peut pas espérer un bon mortier pour votre projet. La qualité du mortier-ciment, mortier bâtard, mortier chaux ou mortier prêt emploi ne dépend pas uniquement de leurs ingrédients ou de leur préparation, mais aussi de la proportion de chaque composant.

Si vous ne la respectez pas à la lettre, sachez que cela a un impact sur la durabilité de votre construction. Si vous tenez ainsi à sa solidité dans le temps, il est primordial d’utiliser la bonne formule de dosage mortier. Tâchez d’utiliser la proportion convenable du ciment volumes sable volume eau adéquat. Autrement, rien ne garantit sur la réussite de vos travaux maçonnerie.

Comment réaliser un dosage mortier pour une chape de sol ?

Il importe de rappeler qu’une chape s’applique dans la plupart des cas sur la dalle béton. On s’en sert comme un élément de finition sur le sol. De même, elle est le matériau idéal afin de niveler le support avant son revêtement avec du carrelage, de la moquette, du linoléum, de la pierre naturelle, du parquet et bien plus encore.

La majorité des chapes s’utilisent à des fins internes par exemple pour couvrir les matériaux isolants ou les systèmes de chauffage. Mais lorsqu’elles sont transformées aux polymères, elles peuvent être déployées à l’extérieur, grâce à leur résistance à un environnement plus rigoureux.

Pour que votre chape de sol soit de haute qualité, il demeure important de ne pas négliger le dosage mortier. La formule classique a rapport à une partie de ciment pour quatre parties de sable. À part le dosage ciment chaux sable litres eau, veuillez prioriser la sélection des composants.

Il est conseillé de choisir un sable à maçonner non argileux. De préférence, optez pour celui ayant une classe granulométrique de 0/4 mm. L’eau utilisée doit être effectivement propre. Vous pouvez pareillement vous servir de l’eau pluviale.

En ce qui concerne le liant ciment chaux, préférez les ciments de type CEM I, CEM II/A ou B, CEM III/A et CEM V/A. Pour optimiser les propriétés du mortier, vous pouvez aussi ajouter des adjuvants comme l’hydrofuge de masse, le plastifiant ou encore le retardateur de prise.

Certains experts en bâtiment se servent des fibres dans le mélange. En général, elles sont offertes par sachet qui est déjà dosé. Il ne vous reste plus qu’à les mettre dans la bétonnière lors de la réalisation de la chape.

Quel dosage mortier utiliser pour des joints de pierre dans un mur ancien ?

La construction d’un mur ancien en pierre requiert l’usage de joints. Cela permet de créer un ensemble à la fois solide et harmonieux. On distingue de nombreuses possibilités pour jointoyer les briques ou pierres anciennes.

Certains gens choisissent les joints en mortier-ciment. Mais leur utilisation n’est plus d’actualité. Même si ce matériau présente une bonne résistance, sa perméabilité à la vapeur est mise en doute.

Le mur ancien a besoin de respirer afin de réguler son humidité.

Ainsi, il est conseillé de privilégier un mortier chaux afin de réaliser les joints. Il offre un résultat à la fois esthétique et plus naturel. En plus, il assure la respiration de la maçonnerie. Il est capable de laisser l’air circuler empêchant l’humidité. Pour le dosage mortier chaux, vous avez la possibilité d’utiliser 3 volumes sable pour 1,5 volume de liant ciment chaux.

Et concernant le dosage de l’eau litre volume, cette information contribue à la consistance du mortier. Elle peut être variée en fonction de l’état du sable.

Si ce dernier semble humide, n’hésitez pas à limiter la quantité d’eau dans la préparation. Et pour un sable plus sec, il faut ajouter plus d’eau. On peut généralement compter 15 litres eau à titre d’exemple par sac ciment, et ce suivant le taux en humidité du sable.

Y a-t-il un dosage mortier spécifique pour les travaux de restauration de bâtiment historique ?

Que cela concerne le mortier de jointement, mortier bâtard, mortier de ragréage, mortier-ciment, mortier hydrofuge ou mortier chaux, presque toutes les catégories de mortiers fonctionnent avec un dosage standard. On compte de façon générale un volume ciment pour trois ou quatre volumes sable.

Malgré leur point commun, chaque type mortier a ses propres utilisations. Pour restaurer un bâtiment ancien, l’usage d’un mortier chaux est fortement préconisé.

Certes, le mortier-ciment possède une résistance mécanique intéressante. C’est pourquoi il trouve sa place lors des travaux maçonnerie requérant une robustesse à toute épreuve comme la réalisation de murs porteurs, dalles ou fondations. Toutefois, ce matériau présente une faible perméabilité à la vapeur.

Par contre, le mortier chaux est en mesure de laisser respirer les murs d’un immeuble historique. Il est aussi prisé pour sa souplesse le rendant adapté à ce type de travaux de restauration. Il est apte à minimiser les éventuelles menaces de fissuration à cause des variations thermiques et des mouvements structurels.

Comment s’assurer que le dosage mortier est constant dans un grand projet de construction ?

Le dosage mortier peut être adapté en fonction de son utilisation. Dans tous les cas, la formule de base concerne 1 volume ciment pour 3 à 4 volumes sable volume eau à 0,5 litre. Si ce dosage mortier vous parait imprécis, on va l’illustrer avec les travaux maçonnerie les plus courants.

Pour installer un mur en parpaings, faites usage d’un sac ciment seaux sable de 7,5 récipients et 1,5 seau d’eau. On fait ici référence à un seau de 10 litres et un sac ciment de 25 kg. Et concernant une chape finie, utilisez 8 seaux de sable, 1 sac ciment et 1,5 seau d’eau. Quel que soit l’usage prévu, tâchez de respecter le dosage recommandé par le fabricant.

Pour le succès d’un projet de construction de grande envergure, il est toujours préférable de faire appel à une équipe de professionnel. Outre le dosage, le choix des composants du mortier mérite une connaissance technique particulière.

Existe-t-il des outils ou applications pour aider au calcul du dosage mortier pour différents types de travaux ?

Bien qu’il existe une formule de dosage mortier classique, il faut bien admettre que le calcul semble incertain, car il peut varier. On en trouve quelques critères à prendre en considération expliquant sa flexibilité.

L’utilisation du mortier en fait partie. À part cela, il demeure impératif de tenir compte du  climat sur le chantier. On découvre encore de multiples paramètres, mais ce ne sont que des exemples parmi tant d’autres.

Fort heureusement, on peut rencontrer bon nombre d’outils sur internet vous rendant un énorme service. De plus en plus d’applications sont à la portée de tous. Elles ne sont pas uniquement réservées aux professionnels, mais aussi aux particuliers. Vous n’avez qu’à les télécharger et suivre les indications pour pouvoir en bénéficier.

Bon nombre de simulateurs peuvent être utilisés gratuitement. Vous pouvez profiter d’innombrables calculatrices différentes et comparer les données. N’oubliez pas de demander conseil auprès d’un expert en bâtiment pour obtenir un dosage mortier fiable.

Laisser un commentaire