Comment faire un ragréage fibré?

Avant la pose du revêtement, les professionnels vous parlent souvent du ragréage sol. Ils vous recommandent plus précisément du ragréage fibré. Pourtant, vous n’êtes pas vraiment sûr de comprendre la technique. Pour mieux vous aider à y voir plus clair, laissez-nous vous apporter de plus amples informations. Mais pour mieux éclaircir le sujet, il importe ...

Avant la pose du revêtement, les professionnels vous parlent souvent du ragréage sol. Ils vous recommandent plus précisément du ragréage fibré.

Pourtant, vous n’êtes pas vraiment sûr de comprendre la technique. Pour mieux vous aider à y voir plus clair, laissez-nous vous apporter de plus amples informations.

Mais pour mieux éclaircir le sujet, il importe pour commencer de vous expliquer ce qu’on entend par ragréage.

Qu’est-ce que le ragréage ?

Le ragréage constitue un procédé très utilisé dans le bâtiment. Qu’il s’agisse du ragréage autolissant ou ragréage autonivelant, ces termes désignent une couche de mortier ayant pour rôle de corriger les défauts planéité irrégularités d’un sol.

En effet, ce dernier est censé accueillir le revêtement. Il présente par contre des imperfections. Le produit de ragréage sert à rectifier les creux, bosses ou autres problèmes de niveaux.

Il n’est pas seulement réalisé sur une dalle de béton. Vous pouvez aussi l’appliquer sur un carrelage sol en grès cérame ou en terre cuite, sur une dalle plastique, une chape ciment, des bois panneaux dérivés, un sol peint et d’autres revêtements.

À l’inverse, le ragréage sol ne peut pas être effectué sur un parquet flottant ou encore une moquette. De même, il n’est pas indiqué aux sols très humides.

Dans quel cas faut-il recourir au ragréage du sol ?

Pour connaître si votre plancher en a besoin, prenez votre règle de maçon et évaluez les écarts de niveaux. Le ragréage est seulement appliqué à faible épaisseur.

Si les imperfections du sol vous semblent minimes, utilisez un enduit ragréage. Dans le cas contraire, il faut choisir un autre produit.

Il en existe différents types et chaque catégorie est adaptée à un contexte particulier. On distingue par exemple un ragréage sol intérieur et extérieur.

Le premier doit être recouvert par un revêtement. Quant au deuxième, ce produit se pose sur le balcon ou la terrasse. Il peut être laissé brut.

Excepté cela, il y a aussi des produits de ragréage pour recouvrement rapide. Certains conviennent uniquement au plancher chauffant, d’autres pour chape anhydrite.

Le ragréage sol fibré figure parmi les produits les plus sollicités par les professionnels. En rénovation comme en construction, il est surtout réservé aux supports sensibles et difficiles comme le bois panneaux dérivés, les parquets, le plancher en bois et bien d’autres.

Pourquoi choisir le ragréage fibré ?

Afin de mieux comprendre les atouts du fibré ragréage, il convient de fournir sa brève définition. Comme tout type de ragréage sol, le produit représente une couche de mortier constituée de l’eau, du ciment et du sable.

Il se distingue par sa composition en fibres métalliques, minérales ou céramiques. Ces éléments se répandent dans toutes les directions afin de garantir la robustesse du mortier.

De par sa structure de qualité, le planifibre mortier ragréage est apte à réparer les grosses imperfections du support.

Quant au ragréage fibré épaisseur, elle peut être conséquente, contrairement à d’autres variétés. Le produit peut s’appliquer en couche épaisse pour faire le rattrapage défauts planéité ou le camouflage des bosses.

On peut le poser sur un support présentant des écarts de 2 à 3 cm de profondeur. À noter qu’il existe deux types de ragréage fibré selon le degré des irrégularités.

Le ragréage autolissant fibré est parfait pour les imperfections de 2 cm au maximum. Le ragréage autonivelant fibré quant à lui est dédié aux aspérités de 2 à 3 cm de profondeur.

À cet effet, le ragréage fibré constitue une meilleure solution de rénovation aux supports très endommagés. Il fait preuve d’une grande solidité qu’un ragréage classique. Il a la possibilité de combler des trous jusqu’à 30 mm.

Autres avantages du ragréage fibré

Le ragréage fibré rénovation ou construction convient aussi bien au sol intérieur qu’en extérieur. Il est adapté à presque tous les supports y compris le carrelage, le béton, les dalles synthétiques ou le plancher en bois. Il permet en somme de corriger les aspérités des sols durs avant l’application d’un nouveau revêtement.

Il n’attire pas uniquement les professionnels, de par sa polyvalence, ou sa forte épaisseur. L’enduit ragréage autolissant fibré  est très adulé, car ilprésente également un durcissement rapide et une grande longévité.

Grâce à cette technique, il n’est nul besoin de réaliser une chape. Les fibres contenues dans le produit assument les rôles du ferraillage. Le ragréage fibré confère une haute résistance au sol.

Il n’est pas seulement utilisé pour aplanir un support dur. Il est également l’option idéale pour rectifier une surface fragilisée comme le bois ou le carrelage fendu.

Les étapes de la réalisation du ragréage fibré

Avec tous les avantages précédemment cités ci-haut, le ragréage sol fibré ne risque pas de vous décevoir. Pour obtenir une meilleure finition, il faut le poser avec extrême minutie. On vous invite à découvrir quelques conseils et étapes de sa réalisation.

Liste d’outils à assembler

Pour procéder à la pose de l’enduit ragréage autolissant ou autonivelant, il est nécessaire de bien vous outiller.

Un cutter tranchant est très utile lors de la préparation du support avant les travaux. Cet instrument vous aide à enlever les traces de colle ou saletés tenaces sur le sol.

De même, vous avez besoin d’un aspirateur et une lessive de soude pour dépoussiérer et nettoyer la surface. Munissez-vous aussi d’une règle de maçon afin de prendre des mesures.

Lors de l’application de planifibre mortier ragréage, le produit peut se disperser partout. Protégez la partie inférieure du mur avec le ruban de masquage. Outre cela, ajoutez dans votre liste une taloche vous permettant de lisser le produit sur le support.

Les professionnels utilisent aussi parfois un verre doseur, un plantoir, une spatule de carreleur, un fouet mélangeur, des seaux de gâchage et bien d’autres accessoires.

Préparation du support

Que vous posiez du ragréage auto lissant fibré ou auto nivelant, une bonne préparation du support s’impose. Commencez par observer son état.

À l’instar de la majorité des travaux, le sol doit être à la fois propre, sec et sain. Pour y parvenir, aspirez la surface afin de supprimer toute la poussière. Profitez-en pour enlever les moisissures et traces de colle, de peinture, d’huiles.

Dans le cas où le support vous parait très sale, il va falloir le lessiver avec du produit adapté puis le rincer. Attendez jusqu’à ce que le carrelage sol soit complètement sec avant de passer à la phase suivante.

Si vous procédez aux travaux de rénovation, il est souhaitable de retirer les baguettes des pas de porte. N’oubliez pas aussi de préserver le bas de mur à l’aide de ruban de masquage évitant de tacher la partie.

Cette étape faite, vérifiez le taux d’humidité du support. La solution dépend de la gravité de la situation. Au besoin, n’hésitez pas à y mettre une barrière contre la remontée d’humidité. Sinon, votre revêtement de sol se décolle trop tôt.

Mesurez à présent la hauteur ou profondeur des imperfections à corriger. Cette étape vous aide à choisir le produit conforme au rattrapage défauts planéité. Si le sol présente des trous ou fissures, comblez-les avec un mortier de réparation.  

Application du primaire d’accrochage

L’étape suivante consiste à définir le niveau de porosité du carrelage sol. Cela vous aide à connaître l’utilité ou non du primaire d’accrochage. Ce dernier permet d’assurer l’adhérence de l’enduit.

Avec l’infinité de produits sur le marché, faites votre choix selon la caractéristique du sol. Sa pose est clairement détaillée sur l’emballage.

Quelles que soient les recommandations du fabricant, il faut toujours l’appliquer sur une surface propre.

Pose du ragréage fibré 

Avant cette opération, il est d’abord impératif de préparer le ragréage sol fibré. Dans le conditionnement sac, le fabricant explique le mélange du produit.

Il faut tenir compte de la dose de l’eau et des dimensions du support à recouvrir. Les professionnels font souvent usage d’une mélangeuse électrique afin de rendre l’enduit homogène.

Pour simplifier les travaux, il est préférable d’opter pour le ragréage autolissant fibré. Celui-ci s’avère plus facile à appliquer. Si vos travaux consistent à améliorer l’intérieur de votre habitation, préférez le ragréage fibré rénovation spécial.

Cela dit, appliquez maintenant le ragréage fibré sur une bonne épaisseur. Utilisez une lisseuse ou taloche afin de le répartir uniformément.

Respectez le temps de séchage nécessaire avant de marcher sur le support ou d’y mettre un revêtement.

Si vous ne souhaitez pas le recouvrir, mais le laisser nu, il est recommandé d’utiliser un rouleau débulleur. Quelques passages permettent de régler les problèmes de bulles pour que le sol soit parfaitement lisse.

Si votre support est un plancher en bois, faire le ragréage fibré doit suivre certaines indications évitant le pourrissement du matériau. La tâche requiert par exemple un diagnostic humidité vous aidant à vérifier son état.

Le prix du ragréage fibré

De l’avis de la plupart des gens, le prix ragréage fibré peut sembler assez élevé à l’opposé d’autres mortiers traditionnels. 

Comme ce produit jouit d’une composition exceptionnelle assurant sa résistance, il est normal qu’il s’avère dispendieux.

En plus, peu importe le ragréage fibré épaisseur, il faut admettre que sa pose reste une activité chronophage. Cela fait grimper le coût de la main-d’œuvre quand vous faites appel à un spécialiste.

Le ragréage fibré est vendu en sac de 25 ou 30 kg. Pensez à faire une comparaison de prix vous aidant à réduire vos dépenses.   

Un sac ragréage fibré de 30 kg est en moyenne disponible à peu près de 30 €. Il vous faut autour de 1,5 kg de produit afin d’aplanir un mètre carré. Quant au prix ragréage fibré au m², le tarif oscille entre 8 et 14 €, à l’exclusion du frais de pose.

Si vous avez recours à un professionnel, le tarif de l’enduit ragréage autolissant avoisine entre 10 et 30 € le mètre carré.

Préparez ainsi un budget entre 300 et 450 € pour effectuer le ragréage du carrelage sol d’une pièce de 15 m². Ce coût inclut toutes les prestations telles que la préparation du sol mur, l’application de l’enduit ragréage ainsi que la finition.

Bien choisir le ragréage du sol

Pour faciliter votre choix, on peut catégoriser les produits du marché en 3 grandes familles.

On a le mortier ragréage de type traditionnel qui se compose en 2 ou 3 doses de sable, une dose de ciment et une dose d’eau. À la différence de ragréage fibré rénovation, ce mortier s’avère très fin.

Le mortier de ragréage moderne est souvent disponible en poudre. Il faut la délayer à des doses précises d’eau pour mener à bien sa préparation. 

Généralement, le sac ragréage fibre pèse entre 25 kg à de 30 kg. Dans le conditionnement sac, le fabricant mentionne toujours la quantité d’eau recommandée.

La troisième catégorie est le ragréage sol spécial. Comme son nom le suggère si bien, il est conçu pour un support bien spécifique.

On découvre à titre d’illustration un produit s’adressant uniquement à la dalle grès cérame ou au carrelage de terre cuite.

Tout enduit ragréage autolissant ne s’adapte pas forcément au plancher en bois. Ce support nécessite un produit distinctif qui ne nuit pas à ses caractéristiques.

Lors de la sélection du ragréage auto lissant ou auto nivelant pour sol mur, pensez à définir votre objectif. Si vous comptez appliquer l’enduit ragréage à l’extérieur, favorisez seulement les produits qui répondent à cette condition.

Pour un ragréage fibré sol intérieur, celui-ci joue souvent une fonction décorative. Nombreux sont les produits qui sont déjà colorés. Vous avez un large choix pour l’associer à votre style de déco intérieur.

Le ragréage sol blanc rend votre salon lumineux tandis que celui noir fait ressortir vos meubles blancs. Pour un thème contemporain, préférez le ragréage auto lissant gris. Cette option devient dernièrement très tendance.

Pourquoi faire un ragréage fibré?

Lorsque votre carrelage en terre cuite ou en grès cérame soit endommagé, vous pouvez le rectifier avec le ragréage autolissant fibré. Polyvalent, il traite les sols délicats comme les sols durs.

Qui peut faire un ragréage fibré?

Confiez cette tâche à une entreprise de bâtiment qualifiée. Elle collabore avec une équipe de professionnels capable de la réaliser dans les règles de l’art.

Comment faire un ragréage fibré seul et pas cher?

Si vous maîtrisez les métiers du bâtiment, le recours aux artisans devient un gaspillage. Toutefois, munissez-vous de tous les outils nécessaires et produits de haute qualité afin d’obtenir de meilleurs résultats.

bricospirit

Laisser un commentaire