Logement énergivore : quels conseils pour vendre ?

Malgré le succès du secteur immobilier en France, la vente d’une maison énergivore ne semble pas toujours une tâche aisée. Presque les potentiels acquéreurs sont si exigeants non seulement sur sa sécurité ou son accessibilité, mais notamment sur son confort thermique.

Si votre propriété figure dans le classement des immeubles à faible performance énergétique, vous devez prévoir sa rénovation énergétique. Cela vous facilite amplement la quête d’un bon acheteur.

Néanmoins, le problème est le fait que beaucoup de personnes ne savent même pas si leur bien en fait partie. Il convient pour commencer de définir un logement énergivore et les indices permettant de l’identifier.

Qu’est-ce qu’un logement énergivore ?

D’après les sources du gouvernement, on découvre autour de 4,8 millions de maisons énergivores en France. Aussi appelée passoire thermique, cette notion se rapporte aux immeubles qui présentent une consommation de climatisation ou de chauffage excessive.

Cette dépense d’énergie peut sembler bien plus que la quantité utile et habituelle pour vivre dans le confort. On parle ici de l’énergie qui utilise l’électricité, le gaz naturel ou gaz de ville, le bois, le fioul ou bien d’autres.

Pour couronner le tout, la définition de maison énergivore s’applique à un bien qui consomme à peu près de 331 kWh par an et par mètre carré. Cela suscite un impact direct sur les factures énergétiques, car la hausse du prix règlementé est inévitable. Cela correspond en général à une somme d’au moins de 300 € tous les mois.

Les signes révélateurs d’un logement énergivore

Le moyen le plus facile et le plus rapide de le repérer est de vous référer à la dépense d’énergie habituelle vis-à-vis du mode de vie de tous les résidents.

Si l’usage domestique reste le même alors que vous remarquez une surconsommation soudaine, vous n’avez plus à vous en douter. Cela constitue déjà un indice suffisant du classement de votre habitation parmi celles énergivores.

Une autre indication importante, quand le montant des factures d’électricité et de chauffage grimpe d’un coup, il vaut mieux trouver une solution durable. Votre logement est dans ce cas une passoire thermique.

Pendant la saison estivale, il devient difficile de tempérer la chaleur qui entre dans la maison. En hiver, cette dernière ne peut pas être réchauffée, malgré le recours à un chauffage puissant.

Les problèmes d’humidité apparaissent progressivement. Pourquoi ai-je des traces de moisissures sur mes fenêtres ? De salpêtre et champignons se forment.

Si tous ces signes sont présents, il est vivement conseillé de faire un Diagnostic de performance énergétique . Il permet d’estimer l’état de l’immeuble à propos de ses consommations d’énergie.

Le DPE répartit les logements suivant leurs performances énergétiques en allant du classement A le plus économe jusqu’à G le plus énergivore. Un habitat de E à G entre dans la catégorie du logement énergivore.

Conseils pour vendre un logement énergivore

Même si votre bien immobilier possède un atout esthétique indéniable, il ne parvient pas à persuader les acheteurs en tant que passoire thermique.

Fort heureusement, il reste possible de l’améliorer en vous investissant dans les travaux de rénovation énergétique.

Avant de vous interroger : quel type de bardage choisir pour rénover une façade, ces 3 éléments sont d’une importance capitale devant être repensés sans différer :

L’isolation

Une mauvaise isolation affecte généralement les performances énergétiques d’une habitation. Pour y remédier, il est nécessaire de revoir la toiture.

À rappeler que cette dernière représente jusqu’à 25 à 30 % des pertes thermiques dans la maison. À cet effet, son isolation doit être perfectionnée, que cela soit par l’intérieur ou par l’extérieur.

Excepté cela, 15 % de déperdition de chaleur s’effectuent par les fenêtres. Il est ainsi primordial de bien les choisir évitant une surconsommation d’énergie. Les doubles ou triples vitrages figurent parmi les recommandations des experts.

De même, les murs doivent être révisés, car ils représentent eux aussi 25 à 35 % des déperditions thermiques. Pensez également à perfectionner l’étanchéité des sols ou planchers ainsi que des combles. Même si les travaux exigent de grandes dépenses, cela vous aidera à obtenir un meilleur prix de vente.

Le système de chauffage

Un appareil mal entretenu n’est pas seulement moins performant, mais devient aussi énergivore. Pour ne pas en arriver là, il est conseillé d’en prendre soin régulièrement.

Si sa maintenance ne résout rien, il est préférable de le remplacer une bonne fois pour toutes. En fonction de la technologie et énergie utilisée, nombreuses sont les options disponibles améliorant son efficacité.

En dénichant le meilleur équipement, vous pouvez dépenser moins d’énergie, mais chauffer mieux l’habitat. Certains radiateurs électriques comme les modèles à inertie se trouvent être économiques.  

En passant, si cet appareil vous intéresse et vous désirez obtenir plus d’informations, on vous invite à consulter notre article : Quelle est la différence entre un radiateur à inertie sèche et fluide ?

Revenons à notre sujet, il est souhaitable de remplacer votre chaudière en un exemplaire plus moderne. Celui à biomasse et celui à condensation comptent parmi les plus recherchés dans le commerce. Ils sont prisés pour leur économie d’énergie.

La ventilation

Outre un problème d’isolation et un chauffage inefficace, une mauvaise circulation de l’air dans l’habitation entraîne aussi une déperdition importante de chaleur.

Pour assurer le confort des résidents et maintenir la maison en bon état, il est indispensable d’adopter une ventilation de meilleure qualité.

Bon nombre de technologies sont capables de renouveler l’air sans que les aléas climatiques impactent la température intérieure. Elles confèrent un renouvèlement de l’air optimal sans réchauffer l’habitat en été et sans le refroidir en hiver.

Entre une Ventilation mécanique contrôlée ou VMC, Ventilation mécanique insufflée ou VMI et Ventilation mécanique répartie ou VMR, le choix ne manque pas. Pour ne pas tomber sur un produit inadapté, il est recommandé de demander conseil auprès d’un professionnel.

Dans tous les cas, tâchez de vous rappeler que de nombreuses aides financières restent disponibles actuellement.

Elles permettent d’alléger vos dépenses liées à la rénovation de votre habitat énergivore. Une fois que remplissez les conditions exigées, vous pouvez en bénéficier sans problème.

Pourquoi il faut vendre ton logement énergivore?


Le projet de vente est nécessaire puisque la surconsommation énergétique suscite un énorme gaspillage financier.

Comment le nouveau DPE vous amène à devoir votre logement énergivore?


Le document dévoile si votre bien est économe ou gaspilleur d’énergie. Si vous comptez le vendre, les travaux de rénovation s’imposent.

3 conseils pour bien vendre votre logement énergivore


Il est préconisé d’améliorer le système d’isolation. De même, pensez à remplacer l’équipement de chauffage. Si la ventilation est en piteux état, n’hésitez pas à utiliser un appareil performant.

Laisser un commentaire