Comment faire une rampe d’accès en béton?

Une rampe d’accès peut s’avérer incontournable pour faciliter les déplacements. Elle convient plus particulièrement aux sujets à mobilité réduite.

En comparaison avec le modèle amovible, la rampe fixe offre de nombreux avantages, d’autant plus qu’elle est conçue en béton.  

Si vous souhaitez en bénéficier, cet article vous propose un guide complet pour la construire dans les règles de l’art. Avant d’aborder le vif du sujet, il importe de détailler les points importants à savoir sur la rampe d’accès.

Les essentiels à retenir sur la rampe d’accès

Vous l’avez sans doute repéré partout droit devant les bâtiments commerciaux ou en face des maisons du voisinage. Sachez que cette construction doit respecter la législation en vigueur :

Les réglementations sur la rampe d’accès

Si on fournit une définition de la rampe d’accès, il s’agit d’un moyen efficace pour simplifier l’accès. Elle est plus particulièrement intéressante si vous utilisez fréquemment des équipements roulants. Elle est obligatoire pour ceux qui disposent d’un Établissement Recevant du Public ou ERP. Quand un dénivelé est présent devant le local, il est exigé de créer une rampe d’accès réservée aux sujets en situation de handicap ou à mobilité réduite.

Grâce à cette construction, l’accès au site se réalise sans assistance extérieure. On peut y atteindre sans effort. La réglementation exige un dénivelé maximum. Il est à souligner qu’un dénivelé représente la pente et celle-ci est exprimée en %.

Pour calculer le pourcentage de pente, vous n’avez qu’à diviser la hauteur de la marche avec la longueur de la rampe.

En général, une pente de 5 % est dédiée à n’importe quel accès. Si celle-ci est supérieure à 10 %, elle est déjà interdite, selon les règles.

Les différents types de rampes d’accès

Il en existe de nombreux matériaux pour faire une rampe d’accès. On rencontre des modèles en acier qui se révèlent être lourds. À cet effet, ils supportent les charges importantes.

Leur inconvénient réside dans leur intolérance à la rouille. Si vous ne les entretenez pas régulièrement, ils perdent leur état d’origine.

Pour la rampe en aluminium, celle-ci coûte cher par rapport à la catégorie précédente. Elle reste facile à installer, de par sa légèreté.

Si besoin, vous pouvez la démonter sans difficulté. C’est pourquoi sa pose ne demande aucun permis de construire, car elle ne se fixe pas de façon permanente au site. Pendant les climats humides, elle est très glissante. Il faut ainsi utiliser une surface de marche antidérapante à part évitant la chute.

Pour ce qui est de la rampe en bois, elle se diffère par son côté esthétique. Cette catégorie reste agréable à regarder. Par contre, elle ne résiste pas à l’épreuve du temps. Ce matériau naturel exige un entretien fréquent. Autrement, il s’altère au fil des années.

Il n’y a rien de tel que de choisir une rampe d’accès en béton. Même si elle figure parmi les options les plus onéreuses, elle fait preuve d’une remarquable robustesse et une grande longévité.

Lors de l’ouvrage, vous pouvez insérer une surface antidérapante spéciale. À souligner que la rampe exige un permis de construire. Elle dispose d’une fixation permanente.

Les étapes de la réalisation d’une rampe d’accès en béton

Bien entendu, tout un chacun connaît une rampe d’accès. Toutefois, sa construction n’est pas forcément à la portée de tous.

Si on vous demande comment raboter une planche, ou encore comment poser receveur douche extra plat, il est possible que vous maîtrisiez les étapes. Mais tel n’est pas toujours le cas avec une rampe. Découvrez les phases à respecter pour la construire correctement.

La préparation

Toute rampe doit être posée sur un support robuste. Pour commencer, il est primordial de créer une couche de gravier afin de niveler la base de la rampe. Pour un sol instable, une plaque de béton est conseillée. Cette opération évite aussi que la rampe écarte la construction dans le temps.

Cela dit, l’étape suivante est la détermination de la pente. Définissez la hauteur voulue pour la nouvelle rampe. Puis installez la muralière.

La pose du béton

Pour faire du béton, il vous faut du ciment, du sable, du gravier et de l’eau. Veillez à ce qu’il ne soit pas trop liquide. Autrement, le retrait sera important une fois que le matériau sèche.

Si celui-ci parait aride, il manque de résistance et d’homogénéité. Il faut donc trouver l’équilibre pendant la composition.

Dès que le béton est bien préparé, mouillez le sol pour une meilleure adhérence du matériau. Utilisez une truelle facilitant l’application. Vous pouvez aussi en faire usage afin d’aplanir la surface.

Pour le lissage, servez-vous d’une taloche. Si votre matériel ou équipement n’est pas complet, vous les trouverez aisément dans le magasin d’outillage de votre ville.

La réalisation du garde-corps

Si vous souhaitez ajouter un garde-corps avec votre rampe d’accès, sa hauteur se situe généralement entre 80 cm et 100 cm. Vous pouvez ajuster les montants au cours de l’installation.

Avant de vous lancer dans l’opération, réunissez tous vos outils. Vous avez besoin d’une scie circulaire ou scie à métaux. Une perceuse à percussion est également d’une grande utilité pour perforer avec rapidité et une extrême puissance.  

Outre cela, une vis autoforeuse vous permet de fixer la main courante au support. Des écrous, vis et boulons vous aident à attacher les embases au sol.

Avant de dresser le garde-corps, procédez à la découpe de tous les tubes. Assemblez la barrière et faites usage d’un poste de soudure à l’arc pour souder les pièces en acier. Si besoin, ébavurez à l’aide de votre meuleuse d’angle.

Le coût de la construction d’une rampe d’accès

On distingue un certain nombre de rampes d’accès dédiées aux personnes ayant une difficulté de mobilité. Entre le modèle amovible et celui fixe, ce dernier exige de grandes dépenses.

Si vous avez un budget restreint, vous avez le choix entre la rampe escamotable ou rétractable, la rampe de seuil et le dispositif pliable. Ils ont l’avantage d’être pratiques. Après chaque usage, vous pouvez les retirer pour gagner de la place.

Mais si vous recherchez une solution à long terme, rien de tel que d’opter pour une rampe en béton. Effectivement, elle s’avère dispendieuse à construire. Pourtant, elle accompagnera votre bâtiment dans d’innombrables années.

Pour vous donner une idée sur les frais de la construction, une rampe d’accès en béton coûte entre 140 € à 420 € au mètre linéaire. Le prix du palier béton à l’unité oscille entre 240 € à 1200 €.

Si vous vous adressez à un professionnel qualifié, il vous proposera une rampe sur mesure en béton avec 10 m de long entre 4 000 € et 5 000 € HT.

Pourquoi faire une rampe d’acces en beton?


Elle facilite l’accès des personnes à mobilité réduite. Avec sa construction en béton, sa durabilité est au rendez-vous.

Combien coûte une rampe d’acces en beton?


Son prix moyen au mètre linéaire comprend à peu près de 230 €. Mais si vous préférez le modèle fixe sur mesure, vous devez prévoir un budget conséquent.

Comment faire une rampe d’acces en beton seul?


Il est primordial d’être bien outillé afin de réaliser la rampe sans intervention d’un expert. Utilisez aussi les matériaux de qualité pour que le résultat soit satisfaisant. Pour terminer, il faut avoir des notions sur les métiers de bâtiment.

1 réflexion au sujet de « Comment faire une rampe d’accès en béton? »

Laisser un commentaire