Hydrofuge toiture : Comment choisir un hydrofuge pour la toiture

Même si la toiture est composée des matériaux de qualité, elle requiert un nettoyage et un entretien régulier prolongeant sa durée de vie.

Cette couverture de la maison a besoin d’être protégée des agressions extérieures telles que les poussières, le vent, les rayons de soleil, mais surtout les intempéries et l’humidité.

Si la peinture figure dans le classement des techniques classiques, le traitement hydrofuge se présente comme une option moderne et efficace. Cette solution attire un grand nombre de particuliers et professionnels, grâce à ses multiples atouts.

Si l’idée vous intéresse, on vous suggère de lire cet article résumant les essentiels à savoir sur la technique avec hydrofuge toiture. Pour mieux vous aider à y voir plus clair, voyons pour commencer la définition.

Ce qu’on entend par traitement hydrofuge de toiture 

Encore connu sous le terme d’hydrofugation, le traitement hydrofuge de toiture implique l’application d’un hydrofuge sur le toit, peu importe son revêtement. La technique vise à le  protéger de l’humidité tout en limitant sa porosité.

L’hydrofuge n’est autre qu’un produit à base de résine acrylique ou d’eau. Son rôle consiste à améliorer l’imperméabilité d’une structure et à renforcer sa résistance aux intempéries. Il obture les ouvertures telles que la porosité et les fissures.

Presque les modèles empêchent l’humidité de s’infiltrer dans les matériaux. D’autres permettent aussi de lutter contre la formation de champignons et de mousse. Dans tous les cas, cet additif sert à optimiser l’étanchéité de votre toiture et à assurer sa pérennité.

En l’appliquant sur le support, il repousse l’eau de pluie en la faisant glisser le long des tuiles. Lorsque celle-ci est évacuée, elle ne risque pas de laisser de trace. En plus, l’eau emporte les diverses salissures sur la surface.  À part son effet imperméabilisant, le traitement hydrofuge assume donc une action autonettoyante de votre toit.

3 différents types d’hydrofuge pour toitures

On découvre de nombreuses sortes d’hydrofuges. Chaque catégorie détient des avantages comme des inconvénients. Mais pour faciliter votre recherche du meilleur produit, on peut les classer en 3 grandes familles.

L’hydrofuge filmogène

Ce premier modèle constitue un enduit chimique. Il permet de recouvrir l’ensemble de la toiture d’une pellicule protectrice. Après son application et son séchage, il produit un film durcissant servant à empêcher l’air et l’eau de s’infiltrer.

Pour faire simple, ce type d’hydrofuge agit à la manière d’une vraie barrière de protection garantissant l’étanchéité des tuiles. Il fait office d’un traitement incolore qui n’altère pas leur teinte.

L’hydrofuge à effet perlant

À l’opposé d’autres hydrofuges, ce produit est à base d’eau. Même si cela parait contradictoire pour jouir d’une toiture étanche, sachez que la technique s’avère ultra efficace.

Presque les professionnels recommandent cet imperméabilisant à effet perlant, de par sa qualité écologique. Non seulement ses composants sont non polluants, mais ils sont également incolores, biodégradables et inodores.

Son effet est différent à la version filmogène. Au lieu de recouvrir votre toit, il s’infiltre en lui. Après son imprégnation, le produit laisse respirer les ardoises ou tuiles. Il prévient l’apparition des algues, mousses ou champignons. De même, il empêche les fissures.

L’hydrofuge coloré pour toiture

Tout comme les deux traitements cités ci-haut, ce produit coloré garantit l’étanchéité du toit. En raison de sa texture épaisse, il s’applique au moyen d’un pistolet à peinture ou un pinceau plat. Composé de pigments et d’acrylique, il convient à n’importe quel revêtement du toit. Qu’il s’agisse des ardoises artificielles, des tuiles en béton ou en terre cuite, cette variante d’hydrofuge teinté est apte à éviter l’érosion ou l’usure pour augmenter la longévité de la toiture.

Comme cette dernière est la partie de la maison la plus exposée à la pollution et aux intempéries, elle perd son éclat avec le temps.

Pour pallier ce problème, l’hydrofuge coloré constitue la solution idéale. Il peut raviver votre toit et le protéger de la chaleur et des variations climatiques.

Quand passer de l hydrofuge sur son toit ?

Pour éviter l’éventuelle réparation toiture qui semble souvent coûteuse, il n’y a rien de mieux que de prioriser son entretien régulier. Même si vous en prenez soin à répétition, l’hydrofugation ne s’effectue pas tout de même chaque année.

Un traitement de qualité est capable de faire effet durant 5 ans. Pendant ce laps de temps, le produit protège votre toiture et assure son étanchéité. Il est donc plus judicieux de renouveler l’hydrofugation tous les 5 ans.

L’idéal pour réaliser l’opération est le printemps et l’automne. L’essentiel est d’éviter les périodes de pluie. Autrement, le produit met du temps à sécher. Une humidité élevée empêche aussi l’hydrofuge de s’imprégner.

Étapes pour hydrofuger la toiture

Si vous souhaitez obtenir de meilleurs résultats, il reste nécessaire de respecter les étapes ci-après :

Le démoussage constitue la phase initiale qui consiste à nettoyer la surface et à retirer les mousses avec un produit prévu à cet effet.

Une fois que la toiture est sèche, vous pouvez appliquer le produit hydrofuge avec une simple brosse ou un pinceau de peinture. Pour gagner du temps, l’usage d’un pulvérisateur est fortement préconisé.

Après le premier passage, il parait utile de patienter pendant quelques heures afin que le produit s’imprègne. Cela fait, pensez à réaliser la seconde couche.

La dernière étape est de procéder au test de l’effet du traitement. Afin d’y parvenir, vous n’avez qu’à arroser les tuiles. Pour savoir si l’hydrofuge est efficace, l’eau doit glisser le long du toit.

Si elle s’imprègne dans son revêtement, le produit est de qualité médiocre. Il faut dans ce cas trouver une autre solution pour renforcer l’étanchéité des tuiles.

Quelle différence entre hydrofuge et imperméabilisant ?

À l’évidence, il semble un peu difficile de démêler les deux notions. Pour détecter leur inégalité, il importe de fournir leur définition.

L’hydrofuge est généralement un produit liquide incolore ou coloré qui est conçu pour traiter les matériaux poreux. Le but est d’optimiser leur imperméabilité aux eaux de ruissellement.

Il est capable de résister au passage de l’eau quand celle-ci se présente sous forme liquide. Leproduit s’avère imperméable à la vapeur d’eau. Il permet à la surface de respirer.

Parlons à présent de l’imperméabilisant. Comme son nom le mentionne, ce produit évite l’imprégnation de l’eau dans le support. Il bouche les pores des matériaux poreux.

Quoi qu’il en soit, il reste incapable d’arrêter une fuite d’eau. En plus, il n’empêche pas la vapeur d’eau de passer au travers de la surface.

Que ce soit sur internet ou au marché, on découvre une certaine confusion dans l’appellation des produits hydrofuges. Beaucoup de fabricants ou sites distributeurs les intitulent imperméabilisants.  

En ce sens, il n’existe pas une grande nuance entre les deux vocables. Hydrofuge ou imperméabilisant, le produit assure la protection de la toiture contre l’humidité.

Pourquoi mettre de l hydrofuge ?

Si cette solution persuade de plus en plus de personnes, c’est parce qu’elle fait preuve d’une grande efficacité. L’application d’un produit hydrofuge permet de protéger les matériaux de couverture des eaux de pluie, de la neige et de la grêle.

Qu’il soit constitué d’eau ou de résine acrylique, le traitement est capable de rendre le support moins poreux. À cet effet, votre toit est en état de s’opposer aux intempéries.

Dans la pratique, si l’eau doit normalement s’insinuer sous le toit, elle glisse sous l’effet du produit hydrofuge. Ayant la forme de petites perles, l’eau s’écoule jusqu’à ce qu’elle atteigne les gouttières.

L’hydrofugation est vivement recommandée lorsque vous vivez dans une région montagneuse. Celle-ci est très souvent exposée à des pluies, verglas et chutes de neige.

Ce traitement reste également envisageable lors d’une rénovation de maison. Il évite le remplacement intégral de la toiture occasionnant une importante dépense. 

Quand le toit et les gouttières sont en bon état, vous pouvez l’appliquer sans problème. Par contre, s’il existe plusieurs fissures ou si les tuiles et chéneaux sont très abîmés, vous devez songer à renouveler la toiture. Le traitement hydrofuge n’est pas apte à résoudre ce problème.

Quel hydrofuge toiture choisir ?

Comme nous avons expliqué dans le passage précédent, on trouve 3 catégories d’hydrofuges pour toiture. Vous pouvez ainsi faire votre choix selon votre objectif et vos attentes.

Si vous êtes à la recherche d’un produit incolore, l’hydrofuge filmogène fera une bonne option. Même si vos tuiles sont colorées, il n’affecte pas leur teinte.

Ce produit s’adresse aussi aux petits budgets. En comparaison avec d’autres hydrofuges, il est décliné en un prix abordable.

Dans le cas où votre toiture se ternit à cause de l’épreuve du temps, optez pour l’hydrofuge coloré. Ce dernier est parfait pour raviver son éclat. Avec quelques couches, votre toit garde son état initial.

Grâce aux pigments intégrés, cette variante d’hydrofuge a la possibilité de récupérer sa forme d’origine. Polyvalente, elle est adaptée à tout type de toiture, qu’elle soit en ardoise ou en tuile.

Si le produit chimique ne vous convient pas, l’hydrofuge à effet perlant vous ira à la perfection. À base d’eau, il ne contient aucune substance polluante.

Cette formule est très recommandée, car elle laisse respirer les matériaux de couverture au contact de l’air. Excepté cela, son atout marquant réside non uniquement dans son efficacité, mais aussi dans sa durabilité.

Quel est le prix d’un traitement hydrofuge pour la toiture ?

Il existe de nombreux critères vous aidant à évaluer le coût. À propos du prix de produit hydrofuge, vous avez besoin d’un litre de produit pour hydrofuger 5 m2 de toiture. La dépense dépend donc de la surface à couvrir et du type de l’hydrofuge choisi.

Il faut aussi tenir compte du matériel. Si vous envisagez de réaliser vous-même l’hydrofugation, vous devez vous équiper d’un rouleau, d’un pulvérisateur, de produits nettoyants, d’un tuyau d’arrosage ; de bâches et bien plus encore.

Si vous vous adressez à un couvreur professionnel, c’est à lui de déterminer le devis en y mentionnant toutes les prestations ainsi que le produit adapté.

Afin de vous donner une idée des frais d’un traitement hydrofuge, comptez entre 10 à 25 euros le m2. Cette fourchette de prix considère les dimensions de votre toit, son état et les services offerts par le professionnel.

Prix hydrofugePrix par litre
Hydrofuge filmogèneEnviron 30 €
Hydrofuge à effet perlant35 €
Hydrofuge coloré40 €

5 critères pour bien choisir son hydrofuge pour la toiture

Le premier a rapport au type du produit. Si vous avez un budget restreint, préférez un hydrofuge filmogène. Dans le cas contraire, celui à effet perlant procure d’innombrables avantages, mais il coûte un peu cher.

À part cela, favorisez un hydrofuge compatible avec la finition de votre toit. À préciser que certains articles conviennent seulement aux tuiles.

En conséquence, ils ne sont pas adaptés à la toiture en ardoise. Pour ne pas commettre un impair, choisissez un imperméabilisant qui correspond à tous les matériaux.

Le critère suivant se rapporte à la durée d’efficacité. La plupart des produits agissent dans les 5 ans. Les versions de haute qualité manifestent leur rendement jusqu’à 15 ans.

On rencontre également des produits qui ne sont pas seulement hydrofuges, mais ils restent aussi oléofuges. Pour dénicher le bon modèle, tâchez de vérifier s’il détient cette qualité. Il a la possibilité d’empêcher l’apparition des traces d’oxydes de carbone.

Quant au dernier paramètre, cela concerne votre décision entre l’hydrofuge coloré et celui incolore. Si votre toiture perd sa couleur d’origine, le premier constitue une alternative intéressante. Il lui donne de l’éclat. Le deuxième s’adresse au support récent qui a juste besoin d’un traitement préventif.

Avantage et inconvénient de l’hydrofuge toiture

Le produit hydrofuge est une excellente idée pour prendre soin de votre toiture. En renforçant son étanchéité, il assure sa durabilité.

Mieux encore, il limite sa porosité pour prévenir les éventuelles fissures. Les modèles colorés permettent d’améliorer la teinte de son revêtement. D’autres ont la capacité d’empêcher l’apparition de végétation désagréable.

L’autre atout du traitement hydrofuge est sa possibilité de réduire le taux d’humidité. Grâce à cela, vous pouvez prévenir ou freiner le développement des moisissures.

Puisque le problème d’humidité entraîne pas mal de dégâts sur la santé des occupants, hydrofuger la toiture limite tous les risques. Si votre toiture est mal entretenue et perd en efficacité, cela fait grimper le taux d’humidité dans la maison.

À cet effet, nombreuses sont ses répercussions sur la santé par exemple les allergies respiratoires ou cutanées, la toux, l’asthme, la fatigue chronique et bien d’autres maladies.

De plus, le souci d’humidité occasionne prématurément des dégradations de matériaux de construction. Si l’état de la toiture est critique, cela risque de fragiliser la fondation entière. Fort heureusement, il est possible de ne pas en arriver là. Pensez à choisir le traitement hydrofuge.

Quoi qu’il en soit, ce dernier a tout de même des limites. Si les tuiles sont endommagées, le produit hydrofuge n’est en aucun cas capable de les réparer.

Il reste uniquement un imperméabilisant protecteur. De même, il ne peut rien faire contre les fissures. Vous devez les boucher avant de l’appliquer.

Combien cela coûte le traitement par Hydrofuge d’une toiture?

Vous obtenez le produit filmogène à peu près de 30 euros pour 5 L. Quant à un hydrofuge à effet perlant, celui-ci se décline dans les environs de 35 euros. L’hydrofuge coloré se révèle un peu onéreux. Il est disponible autour de 40 euros.

Pourquoi utiliser un hydrofuge pour toiture?

Il s’agit d’une meilleure solution de protection du toit contre les pluies, la neige et l’humidité. L’hydrofuge pour toiture permet à la fois de lui redonner de l’éclat lorsque le support se ternit au fil des années.

4 réflexions au sujet de “Hydrofuge toiture : Comment choisir un hydrofuge pour la toiture”

Laisser un commentaire