Comment changer soi-même un lavabo de salle de bain ?

Tout comme la baignoire ou douche, le lavabo figure parmi les éléments essentiels qui composent la salle de bain. À part son principal rôle, il contribue à apporter une note esthétique dans la pièce.

Au fil des années, la vasque perd son éclat et d’éventuels chocs peuvent la briser. Face à cette situation, il est inévitable de la remplacer.

Avec quelques notions techniques, il reste envisageable de s’en occuper tout seul. Si cela vous tente, on vous suggère de découvrir cet article vous proposant un guide complet sur le sujet.

Mais pour mieux comprendre nos idées, il convient de récapituler dans la première partie les importants à retenir sur le lavabo.

Présentation du lavabo

Le lavabo constitue un appareil sanitaire qui s’utilise notamment pour vous laver les mains. Qu’il soit conçu en porcelaine ou en céramique, il se compose d’un bac, d’un ou de nombreux robinets ainsi que d’un système d’évacuation de l’eau.

Pour vider plus rapidement le fond de la cuvette, celle-ci a intentionnellement une forme arrondie. Cette structure permet aussi d’éviter tout risque de stagnation de l’eau.

Outre cela, le lavabo s’équipe d’une surface plane qui accueille les savons et certains accessoires de toilettage. Depuis l’apparition de l’eau chaude sanitaire, les robinets classiques disparaissent progressivement. Ils sont dorénavant échangés par des robinets mélangeurs.

Ce dispositif peut vous fournir de l’eau froide, chaude ou tiède selon vos besoins. À rappeler que son montage nécessite une intervention d’un professionnel.

Actuellement, le lavabo n’est pas uniquement un objet fonctionnel, mais aussi esthétique. De par son utilisation quotidienne, il se peut que la vasque reçoive des chocs. Elle peut être brisée ou fêlée.

Autrement, elle est engorgée par des restes de savon ou d’autres résidus. Pour éviter de vous poser sans cesse la question pourquoi mes canalisations se bouchent, il est préférable de la remplacer.

Si vous êtes un bon bricoleur et vous êtes bien outillés, voici les étapes à respecter pour mener à bien cette tâche.

Préparer le chantier et prévoir les bons outils

À l’instar d’autres tâches de bricolage, le remplacement d’un lavabo demande une bonne préparation. Pour ce faire, il est nécessaire avant toute intervention de couper l’arrivée d’eau. Pensez à ouvrir le robinet afin de vider les canalisations.

En cas d’absence de vanne, vous pouvez couper l’alimentation générale en eau au compteur d’eau. Pour parer aux risques d’inondation et de fuites, placez un grand récipient ou une bassine sous le lavabo.

Dans l’optique de retirer l’ancien lavabo afin de poser correctement le nouveau, il est indispensable de disposer de tous les outils nécessaires. Le mètre ruban fait partie des accessoires très utiles pour tout projet de bricolage.

Il ne sert pas seulement à calculer la distance entre prise évier cuisine. Il vous permet, ici, d’effectuer des mesures de votre ancienne vasque pour pouvoir dénicher un format identique.

Excepté cela, vous avez besoin d’un niveau à bulle, un crayon gris, un tournevis cruciforme, un tournevis plat, une clef plate, une clef à tubes, un marteau et une perceuse électrique.

Veillez à acquérir un nouveau lavabo de la catégorie semblable à l’ancien modèle. Trouvez un système de fixation adapté, un meuble sous vasque, un système d’évacuation et une robinetterie correspondante.

Démonter l’ancienne vasque de salle de bain

En cas de lavabo défectueux, rien de tel que de le remplacer pour toujours. Au lieu de vous interroger : comment réparer un lavabo en résine, il vaut mieux choisir une nouvelle installation.

Pour démonter la vasque, il est d’abord nécessaire de retirer la bonde puis le siphon. Cela fait, concentrez-vous sur le tuyau assurant l’évacuation générale de l’eau, déboîtez cet élément.

Dévissez les raccordements du robinet à l’aide d’une pince adaptée. À présent, la robinetterie et le lavabo sont libres, on peut les enlever sans difficulté.

Servez-vous d’un cutter afin de décoller le joint d’étanchéité reliant la vasque au mur. Selon le type de votre installation, il faut enlever certaines vis pour dissocier le lavabo. Tel est le cas d’une vasque figée sur des équerres et un lavabo de la colonne.

À titre de repère, faites référence au conduit d’évacuation central. Cela facilite les fixations de la nouvelle vasque.

Nettoyer la zone pour préparer l’installation du nouveau lavabo

Pour agir comme un pro, il n’y a rien de mieux que de travailler sur un espace bien propre. Avec le démontage de l’ancien lavabo et des accessoires de fixation, des poussières et déchets en tout genre s’accumulent. Pensez à vous en débarrasser.

La plage d’encastrement peut être salie, il faut enlever tous les débris risquant de l’engorger. Ôtez les restes de silicone à l’aide de votre tournevis plat ou un cutter. Il est aussi possible d’utiliser un papier abrasif fin.

Si nécessaire, placez une bâche de couverture sur le sol permettant de protéger le revêtement des saletés et diverses taches. Vous n’avez certainement pas envie d’endommager le parement le long des travaux.

Remontage du lavabo et de son mitigeur

À l’acquisition, certains lavabos doivent être assemblés avant montage. Pour ne pas commettre un impair, il est impératif de respecter les instructions du fabricant dans la notice d’utilisation.

Pour commencer, vissez la bonde pour assurer sa fixation au lavabo. Au préalable, n’oubliez pas de mettre un joint. L’étape suivante consiste à préparer le mitigeur

Faites usage d’une clef plate pour fixer ses flexibles. Puis procédez au vissage de la tige filetée et à l’installation de la tirette de vidage.

Comme l’appareil sanitaire est à présent assemblé, vous pouvez le fixer. Afin d’y parvenir, il faut faire des trous garantissant l’emplacement de la vasque sur le mur. Une perceuse constitue l’outil idéal pour accomplir cette tâche. Assurez-vous que le mur de votre salle de bain peut tolérer la charge.

Une fois les trous réalisés, placez les chevilles selon la taille exigée. Dans la plupart des cas, les constructeurs du lavabo mentionnent dans le mode d’emploi le type de chevilles à utiliser.

La pose de la vasque dépend de sa méthode de fixation. Si l’emplacement de certains modèles se trouve sur la colonne, d’autres sur le meuble ou les suspensions murales. Avant de la serrer pour de bon, vérifiez tout de même l’horizontalité par le biais d’un niveau à bulle.

Après que le lavabo est bien fixé, vous pouvez réinstaller la robinetterie et vous la branchez aux arrivées d’eau. Généralement, l’eau froide arrive à droite et l’eau chaude à gauche. Par ailleurs, un témoin coloré se situe sur les flexibles indiquant l’emplacement. Vous n’avez qu’à y faire référence.

Réalisez le branchement du circuit d’évacuation sous le lavabo. Il faut rester prudent évitant les fuites éventuelles. Fixez la bonde et installez le siphon. Sur tous les raccords, ajoutez des joints.

Si vous avez suivi les étapes citées ci-haut, tout devra fonctionner correctement. Rien ne vous empêche de faire quelques vérifications sur l’écoulement de l’eau froide comme sur l’eau chaude. Si vous envisagez de placer un meuble sous la vasque, il est temps de procéder à sa pose.

Pourquoi changer soi-même un lavabo de salle de bain ?


De nombreux bricoleurs préfèrent installer eux-mêmes leur nouveau lavabo pour faire des économies. À rappeler que cette tâche peut coûter entre 240 et 550 euros si on fait appel à un professionnel.

Combien ça coute de changer soi-même un lavabo de salle de bain ?


Si on a des notions techniques et si on s’équipe de matériels nécessaires dans sa trousse à outils, cette opération ne coûte pas grand-chose. La seule dépense importante est le prix d’acquisition du lavabo qui oscille entre 50 et 150 €.

Quels sont les étapes pour changer soi-même un lavabo de salle de bain ?


Il faut d’abord assembler tous les outils et démonter l’ancienne installation. Cela fait, il ne vous reste plus qu’à placer la nouvelle vasque et procéder à la vérification du système.

Laisser un commentaire