Plafond suspendu

Si vous comptez vous lancer dans les travaux de rénovation, pensez à moderniser vos plafonds. Contrairement au sol, aux murs, à la salle bain ou cuisine, cette partie est souvent négligée. Pour ne plus commettre cet impair, n’hésitez pas à la remettre en bon état. Les idées plafond se font de plus en plus nombreuses, ...

Si vous comptez vous lancer dans les travaux de rénovation, pensez à moderniser vos plafonds. Contrairement au sol, aux murs, à la salle bain ou cuisine, cette partie est souvent négligée.

Pour ne plus commettre cet impair, n’hésitez pas à la remettre en bon état. Les idées plafond se font de plus en plus nombreuses, mais le plafond suspendu compte parmi les plus appréciés dernièrement.

Aussi appelé faux plafond, ce dispositif est installé sur ossature au-dessous du plafond origine. Il est accroché, grâce aux rails et suspentes généralement en métal.

Il se compose de matériaux légers à savoir les plaques plâtre servant à dissimuler les irrégularités et imperfections du plafond principal. La pièce s’utilise aussi pour cacher les gaines techniques.

Si vous ne connaissez pas grand-chose la concernant on vous invite à consulter cet article. On développe avec les plus amples détails le tarif plafond suspendu, les différents avantages plafond suspendu ainsi que les étapes de la réalisation plafond.

Quel prix pour un plafond suspendu ?

En comparaison avec le faux plafond tendu, le tarif plafond suspendu peut s’avérer abordable. Les matériaux figurent parmi les éléments influençant le prix de la plaque. Les dalles plafond en PVC n’ont pas par exemple le même coût que le plafond suspendu placo.

À part cela, le prix de la pose peut varier selon certains paramètres à savoir le niveau de l’isolation thermique, les finitions, la surface, les dispositifs techniques à intégrer et bien d’autres. Il reste indispensable de bien les déterminer vous aidant à affiner le budget consacré aux travaux.

En général, le tarif plafond suspendu s’établit entre 20 € à 43 € par mètre carré. Quant à l’installation, il est conseillé de prévoir entre 21 € à 65 €/m². Ce coût grimpe suivant la qualité des matériaux et la complication des travaux.

Effectivement, le devis plafond suspendu n’est pas forcément identique. Chaque prestataire dispose de ses propres tarifications.

Le tableau ci-dessous vous présente une estimation de prix plafond suspendu incluant les matériaux et la pose. Ces montants sont issus de prix moyens de divers sites spécialisés.

Type de plafond suspenduPrix minimum au m²Prix plafond moyen au m²Tarif plafond suspendu maximum au m²
Ossature métallique22 €25 €28 €
Dalles plafond plâtre ou placo16 €20 €23 €
Dalles plafond en fibres de bois 25 €30 €34 €

Coût moyen d’un plafond suspendu au m2

Quel que soit le type du plafond caisson à suspendre, vous pouvez vous charger vous-même de son montage. Pour ce faire, vous devez avoir quelques notions techniques. À part cela, n’oubliez pas de bien vous outiller.

Pour vous procurer uniquement du plafond suspendu plaque plâtre ou plafond placo, son prix moyen se situe aux environs de 8 €/m².

Si vous préférez le plafond suspendu lambris en PVC, prévoyez une somme allant jusqu’à 50 €/m². De même, le suspendu plafond en bois coûte un peu cher oscillant entre 8 €/m² à 70 €/m².

Quoi qu’il en soit, rien de tel que de confier la tâche à un professionnel. Bien entendu, le plafond suspendu prix avec installation comprise peut sembler onéreux. Pourtant, les travaux sont non seulement fiables, mais aussi de qualité.

Il vaut mieux dépenser de l’argent à la réalisation plafond puis on peut en bénéficier le plus longtemps possible.

Le coût moyen au m2 varie suivant le type de suspendu plafond utilisé. Avec la main-d’œuvre et les accessoires, le prix avoisine entre 25 et 75 € par m2.

Si vous choisissez le plafond suspendu placo, un budget entre 23 € à 28 € doit être préparé. Ce prix moyen compte nécessairement la pose.

De même, le coût du plafond caisson en PVC avec montage comprend entre 25 € à 60 €. Quant au tarif plafond suspendu en bois, celui-ci grimpe entre 27 € à 75 €.

Dans les locaux professionnels, on rencontre très souvent le plafond suspendu dalles. Le principe est le même avec le plafond suspendu placo. Mais au lieu d’installer les plaques plâtre, vous posez des dalles de divers matériaux.

Le prix du montage des dalles plafond varie entre 30 € et 45 € par mètre carré. Avec ce large choix de coût, vous pouvez gérer le budget alloué aux travaux. 


Comment réaliser un plafond suspendu ?

La réalisation plafond suspendu ne suit pas forcément la même démarche. Cela dépend du type de matériaux.

Pour un plafond suspendu plaque plâtre, cette dernière doit être fixée sur une ossature en bois ou en métal. Il faut donc commencer par le montage de cet élément porteur.

Cela fini, vous suspendez la plaque avec des vis ou clous. Terminez les travaux avec la pose des bandes de joints et un coup de peinture.  

En ce qui concerne l’installation du plafond suspendu lambris, celui-ci nécessite une ossature plus fine que celle du plafond suspendu placo.

Vous utilisez des clous ou agrafes en métal pour assurer la fixation des lambris. Lorsqu’ils sont bien attachés, vous y appliquez du vernis ou de la peinture.

Ceux en PVC ne demandent aucune finition. Ce matériau laisse un effet décoratif contemporain. Ces modèles en PVC permettent l’installation d’un plafond éclairage LED.

Abordons à présent la pose du plafond suspendu dalles. Cette technique se discerne par l’emplacement de l’ossature bien visible. Si cette dernière ne doit pas être vue avec les deux types de plafonds précédemment expliqués, elle peut marquer sa présence avec les dalles.

Il est ainsi important d’adopter un quadrillage impeccable pour les recevoir. Ces plaques se fixent sans colle ni vis. De plus, la pose n’a besoin aucune finition.  

Avantages d’un plafond suspendu

Même si vous trouvez le devis plafond suspendu un peu coûteux, sachez que cette installation présente d’innombrables avantages.

Elle fait partie d’une solution pratique pour améliorer l’apparence de la pièce. Un plafond suspendu lambris en PVC procure une note décorative moderne non seulement par ses couleurs, mais aussi par son aspect.

Pour le modèle en bois, celui-ci est parfait pour apporter une ambiance zen dans votre intérieur. Beaucoup préfèrent ne pas le peindre soulignant sa touche naturelle.

Outre cela, la rénovation plafond suspendu permet d’améliorer l’isolation. Que ce soit le plafond placo ou les dalles plafond, le système détient un rôle majeur dans l’isolation thermique comme acoustique.

Vous pouvez mettre de la laine de roche ou d’autres matériaux fibreux dans le plénum ou l’espace entre le faux plafond et le plafond origine.

De nombreuses personnes optent aussi pour le plafond suspendu afin de réduire une hauteur de sous-plafond. Dans une vieille maison, la hauteur du plafond parait énorme. Il s’avère ainsi difficile de chauffer la pièce.

Cette solution permet également de cacher les irrégularités ou malfaçons sur le plafond origine. Grâce à elle, vous pouvez camoufler les tuyaux, câbles ou fils encombrants.

Différences entre plafond suspendu et tendu

Ces deux systèmes constituent un faux plafond, mais ils se diffèrent par de nombreux points. Leur première dissemblance se situe au niveau des matériaux.

Le premier jouit de diverses finitions à savoir les plaques plâtre, lames de PVC ou bois. Le deuxième est par contre composé de toile.

Le plafond suspendu prix peut aussi paraître raisonnable que le faux plafond tendu. Le montage de ce dernier est parfois confronté à des difficultés. C’est pourquoi sa pose est plutôt réservée aux professionnels.

La structure suspendue convient à la rénovation de la salle bain ou d’autres pièces plus intimes. Quant au système tendu, il est très utilisé dans un style de déco intérieur moderne. Il propose une surface plane sans aspérité.

Méthode de pose pas à pas d’un plafond suspendu

La première étape a rapport à la prise des mesures. Tracez des repères pour la première suspente à 10 cm du plafond origine. Avec un niveau, repérez la hauteur sous le plafond existant.

Cela fait, vissez les suspentes sur le madrier ou la poutrelle. Faites en sorte qu’elles s’alignent parfaitement. Pour l’installation de la suspente suivante, tendez le cordeau entre chaque suspente, ce qui vous permet aussi de visualiser les rails.

La troisième phase consiste à monter les rails à l’endroit préalablement tracé au cordeau. Fixez-les à l’aide des chevilles. Si nécessaire, n’hésitez pas à les couper suivant la longueur souhaitée à l’aide d’une grignoteuse.

Il est important de toujours vérifier l’alignement puisque le plafond suspendu doit être bien droit. Pour cela, servez-vous d’un niveau à bulle.

Si tout est en ordre, vous pouvez à présent mettre en place vos plaques plâtre. Il faut les positionner correctement vis-à-vis des rails. Fixez-les fermement à l’aide des vis. Pour cette opération, faites appel à quelqu’un d’autre pour vous aider à bien les tenir.

Une fois que l’installation du plafond suspendu lambris ou plafond suspendu placo est terminée, il ne vous reste plus qu’à procéder à la finition des travaux.

Nombreuses sont les options telles que l’intégration des sources lumineuses afin d’obtenir un plafond éclairage LED. Pour des lambris en bois, beaucoup choisissent peindre les matériaux.


Quelle longueur maxi pour un plafond autoportant ?

L’ossature autoportante est une idée de rénovation intéressante quand le plafond origine se dégrade ou se révèle irrégulier.

Elle est adaptée à une pièce dont la hauteur au-dessous du plafond doit être abaissée. Cette solution de faux plafond attire un certain nombre de personnes de par la facilité de son montage. Cette opération se diffère par l’absence de suspentes et la mise en place des rails.

Le principe est ultra simple, il suffit de fixer les rails puis installer les montants tout en ajustant leur espacement.

La structure autoportante peut être constituée de montants simples ou montants accolés dos à dos. Le choix dépend de la distance ou l’écartement de mur à mur.

Excepté cela, on distingue plusieurs types de rails porteurs et montants à savoir les M48-35, M70-35, M90-35, M100-50 et bien plus encore. 

Pour le M48, la portée ou longueur maximale du plafond en montants simples est de 2,10 m. Quant à la longueur maxi en montants accolés dos à dos, celle-ci comprend 2,50 m.

Prenons le cas du M100, la longueur supérieure du plafond en montants simples mesure 3,30 m. Pour la portée en montants accolés dos à dos, elle atteint 3,90 m.


Quels sont les différents types de faux plafond ?

Pour un projet de rénovation, on distingue un grand nombre d’idées plafond dont chacune possède ses avantages et inconvénients. Le faux plafond offre de multiples avantages. Si cette option vous intéresse, sachez qu’il existe 3 catégories bien distinctes.

Le suspendu plafond implique la fixation des suspentes sous le plafond origine dans le but de poser les plaques plâtre. Il reste aussi faisable de recourir aux dalles plafond. Ces dernières peuvent être composées de fibres minérales, PVC, plâtre ou laine minérale.

Le prix abordable compte parmi les principaux avantages plafond suspendu. Certains particuliers préfèrent procéder eux-mêmes à la réalisation plafond réduisant le coût. Cela sous-entend la simplicité de la rénovation plafond suspendu.

Pour ce qui est du faux plafond tendu, cette technique vise à tendre une toile intitulée velum entre les parois d’une pièce. Les matériaux se fixent au moyen des crochets sur profilés.

Ce faux plafond s’utilise le plus souvent dans un motif décoratif. Vous pouvez l’accompagner des spots encastrés. Il est très prisé pour son côté esthétique. Une fois installé, il ne présente aucune irrégularité.

La troisième catégorie de nos idées plafond se rapporte au faux plafond autoportant. Ce procédé confère le même rendu ou même aspect que le plafond suspendu placo ou plafond suspendu dalles. Leur différence réside dans la procédure de pose.

Avec l’ossature autoportante, le dispositif ne demande aucune fixation des suspentes au plafond origine. Il est en revanche soutenu par des rails attachés sur les murs déjà existants.

Comment installer un plafond suspendu?

Pour le succès de l’installation, vous devez vous pourvoir d’outils nécessaires. Un lève-plaque joue un rôle crucial facilitant la tâche. Cette dernière consiste à monter d’abord l’ossature puis le plafond suspendu placo sur celle-ci.

Quelles sont les étapes pour poser son plafond suspendu?

Commencez par prendre des mesures. Puis mettez en place les suspentes et rails. La dernière opération est de fixer les plaques plâtre.

Quels sont les outils pour réaliser un plafond suspendu?

Vous aurez sans doute besoin des instruments de mesure comme un mètre et niveau à bulle servant à contrôler l’alignement. Une découpeuse peut sembler utile pour tailler les rails. Un lève-plaque est aussi d’une grande aide lors de la pose de la plaque de plâtre.

bricospirit

3 réflexions au sujet de “Plafond suspendu”

Laisser un commentaire